Actualités

À la UNE !

Travaux !

Le 13 Mars 2019

A partir de juin 2019, et pendant un peu plus de deux ans, le bâtiment des Archives départementales connaîtra d'importants travaux d'extension-restructuration.


L'accueil de groupes sera interrompu. En revanche, la salle de lecture restera ouverte au maximum : une fermeture de quelques mois interviendra probablement en 2020, mais la consultation en salle reste possible pendant toute l'année 2019, malgré les nuisances sonores. En cas de nécessité de fermetures ponctuelles, les dates seront indiquées à l'avance sur le site internet. Nous vous remercions de votre compréhension devant les désagréments générés par ces travaux.


Les Archives départementales des Côtes-d'Armor

Mardi 26 mars, conférence d'Alain Quillévéré : "Enquête autour d'un déporté nommé Alfred Bihan"

Mardi 26 mars, les Archives départementales accueilleront une conférence d' Alain Quillévéré qui présentera son ouvrage.


Mardi 26 mars à 18 h, les Archives départementales des Côtes-d'Armor accueilleront une conférence d'Alain Quillévéré, chercheur associé au Centre d'histoire sociale des mondes contemporains. Il a notamment travaillé sur la déportation de répression dans les Côtes-du-Nord, thème de cette conférence.


En effet, né en 1917 à Landebaëron, un petit village trégorois, Alfred Bihan meurt au camp de concentration de Flossenbürg le 19 février 1945. Requis pour aller travailler dans les chemins de fer allemands, il a refusé et rejoint un groupe de patriotes résolus à partir en Angleterre pour reprendre le combat auprès des Forces Françaises Libres. Arrêtés à l'île Modez, près de Lézardrieux, ces six hommes suivent le parcours « classique » d'un déporté victime de la répression nazie : une prison locale d'abord, celle de St-Brieuc, puis Compiègne. C'est ensuite le transfert en Allemagne, au camp de Sachsenhausen et dans ses divers Kommandos.


Les archives personnelles de cet homme, retrouvées par hasard et sauvées de la destruction, ont été depuis versées aux Archives départementales des Côtes-d'Armor. Seule leur confrontation avec les archives publiques, par un éclairage mutuel, permet de reconstituer l'itinéraire singulier de cet homme, et de le situer dans son temps. C'est à ce voyage à travers ces documents que nous convie Alain Quillévéré.


Voir l'annonce de la conférence en vidéo. Cette conférence sera interprétée en langue des signes.


Téléchargez le fichier de présentation de la conférence au format pdf


Informations pratiques : mardi 26 mars, de 18 h à 19 h 30
Entrée libre dans la limite des places disponibles


Contacts : Archives départementales des Côtes-d'Armor
7 rue François Merlet - 22000 Saint-Brieuc
Tél: 02 96 78 78 77


>> En savoir plus sur le service Interprétariat 22 français – langue des signes française
15b rue des capucins - 22000 Saint-Brieuc
Tel. : 02 96 33 88 53 - 06 82 47 14 30 - interpretariat22@ar-goued.bzh
www.facebook.com/surditude22


Registres paroissiaux et d'état civil : une recherche simplifiée grâce à Salvindex

Le Centre généalogique des Côtes-d'Armor a développé un outil informatique qui permet de simplifier les recherches généalogiques et qui offre un gain de temps considérable pour tout généalogiste. Mis à disposition gratuitement, Salvindex donne accès à des actes par commune, par type d’acte et surtout par année en pointant vers la première page des registres de l'année demandée en Salle Virtuelle sur le site internet des Archives départementales. Salvindex concerne les registres des baptêmes, mariages, sépultures (BMS) et d'état civil. Salvindex, l’Index de la Salle Virtuelle, c’est 447 entités territoriales (chapelles, trèves, paroisses, communes anciennes ou actuelles) et environ 297 000 références de pages en Salle Virtuelle.

> Pour connaître les modalités d'accès, consultez le site internet du Centre généalogique des Côtes-d'Armor.

> Pour accéder à l 'outil, cliquez ici

Bonnes recherches !

Rendez-vous sur Archives en ligne pour effectuer votre recherche

Tables des successions et absences : une recherche simplifiée grâce à succIndex

Le Centre généalogique des Côtes-d'Armor a développé succIndex, un outil informatique qui permet de simplifier les recherches des Tables de successions et absences.

Le Centre généalogique des Côtes-d'Armor a indexé les Tables des successions et absences du XXe siècle. Cette nouvelle application, baptisée succIndex, offre un gain de temps pour les recherches des internautes liées à la sous-série 3 Q. En effet, le décret de décembre 1790 et les textes de 1791 et de l'an VII ont institué et organisé la formalité de l’Enregistrement. Il succède directement au contrôle des actes de l'Ancien Régime (fonds conservé dans la sous-série 2 C). Comme le contrôle des actes, l'administration de l'Enregistrement est organisée par bureau, un bureau par chef-lieu de canton en principe, selon la loi de frimaire an VII (fonds conservé dans la sous-série 3 Q). La compétence des bureaux de l'Enregistrement étant fixée par loi, les actes notariés ne pouvaient être enregistrés que dans le bureau dont dépendait territorialement le notaire.

SuccIndex facilite ainsi l'accès à des actes référencés par bureau ou par commune.

Au même titre que salvIndex, cette indexation est accessible à tout public via cette adresse : http://www.genealogie22.com/succindex.pl
Bonnes recherches !

Les cartes de combattants de A à Z

L'Office national des anciens combattants et victimes de guerre (O.N.A.C.) a attribué des cartes aux personnes ayant effectué au moins 90 jours dans une unité combattante. Elles confèrent à leur titulaire un certain nombre de droits et avantages comme la retraite du combattant, le port de la croix du combattant... Celles-ci sont conservées dans des dossiers nominatifs de demandes d'attribution de cartes d'anciens combattants.

Chaque dossier contient l'état civil du combattant (nom et prénoms, date et lieu de naissance), son adresse (souvent limité au nom de la commune) au moment de la délivrance et les différentes campagnes auxquelles le soldat a participé. Ces dossiers sont conservés aux Archives départementales dans la série 1008 W.

En complément de l'instrument de recherche, vous disposez d'un fichier (à télécharger ici) vous permettant d'effectuer une recherche nominative par ordre alphabétique. (A noter cependant que tous les combattants de la guerre 14-18 n'ont pas bénéficié de la carte du combattant.)